Côté cour de France avec filière maraîchère en cas d’étiquette

Publié le:

Le steak végétarien peut continuer à être étiqueté comme tel après qu’un tribunal français a retardé une offre du gouvernement visant à interdire l’utilisation de termes liés à la viande pour décrire les produits à base de plantes.

L’interdiction devait entrer en vigueur le 1er octobre à la suite d’une longue campagne des groupes français de viande et d’élevage, cherchant à faire respecter les conventions réputées fastidieuses du pays pour la dénomination des aliments et des boissons.

Le gouvernement a déclaré que les termes tels que saucisse, lardon, boulette et carpaccio devraient être réservés aux produits à base de viande.

Mais mercredi, le tribunal administratif du Conseil d’État a donné raison à Protéines France, un organisme représentatif de la filière des protéines végétales.

Il a accepté les préoccupations concernant la rapidité et la portée de la législation et a accordé une suspension.

Protéines France était soulagée que le gouvernement doive maintenant se regrouper sur la question, mais reste “prudent” face à de nouvelles poursuites judiciaires, a déclaré l’avocat de l’organisation à l’agence de presse française AFP.

Question d’origine

“Le Conseil d’État a accepté notre argument selon lequel il est impossible d’exclure les produits végétaux du champ lexical”, a déclaré Guillaume Hannotin.

Il a fait valoir que certains termes n’étaient à l’origine pas liés à la viande, comme «steak», qui peut signifier une «tranche» en anglais, ou «carpaccio», du nom d’un peintre italien de la Renaissance réputé pour son utilisation de la couleur rouge.

En octobre 2020, le Parlement européen a rejeté une décision visant à interdire l’utilisation de termes d’origine animale pour les produits végétaux – sauf lorsque des mots comme “yaourt”, “crème” ou “fromage” sont appliqués à des produits sans lait animal.

Avec la publication de son décret en juin, la France est devenue le seul pays de l’UE à aller à l’encontre de cette décision.

(avec les fils de presse)

.