Green tech : Implémenter la Blockchain dans la lutte contre le changement climatique

À la suite de catastrophes naturelles de plus en plus erratiques et dévastatrices, l’attention mondiale portée au changement climatique et le développement de mesures préventives sont devenus une priorité mondiale. La lutte contre le changement climatique est l’une des caractéristiques déterminantes du XXIe siècleSt siècle. Une autre caractéristique déterminante est le développement d’outils de plus en plus complexes et innovants. les technologies. Ces deux éléments clés de cette génération, bien que largement explorés séparément, peuvent être combinés afin de favoriser la gestion mondiale de l’urgence climatique. Chaîne de blocs La technologie, qui fonctionne comme un grand livre partagé pour le suivi et le partage des actifs et des transactions, a été loué pour sa facilitation d’une approche plus sûre, accessible et transparente des secteurs privé et commercial. Bien que la technologie blockchain soit généralement associée et appliquée au secteur d’activitécette technologie peut en effet s’avérer un outil extrêmement utile dans la lutte contre le changement climatique, en particulier dans un contexte européen.

La technologie Blockchain a traditionnellement été associée aux connotations négatives liées à la façon dont extraction de crypto-monnaie peut être nuisible pour l’environnement, donnant l’impression erronée que la blockchain ne peut pas être une force positive dans la lutte contre le changement climatique. En réalité, la technologie blockchain peut contribuer à l’efficacité, à la transparence et au succès des efforts des entreprises et des gouvernements pour réduire les effets du changement climatique de plusieurs manières précieuses.

L’UE est sur fervent partisan public de la mise en œuvre de la technologie blockchain dans la lutte contre le changement climatique et devrait servir d’exemple positif pour ceux qui doutent de ses mérites. En tant qu’organisation de plus en plus axée sur l’environnement, l’UE prend des mesures actives pour intégrer la technologie blockchain dans sa stratégie de lutte contre le changement climatique de plusieurs manières. En collaboration avec d’autres entités internationales telles que l’ONU et la Banque mondiale, l’UE prend les mesures nécessaires pour encourager les entreprises et les gouvernements nationaux à suivre leur exemple.

Elles sont développer des programmes pour soutenir le passage à la technologie blockchain pour les entreprises, qui comprend des programmes d’investissement soutenant les stratégies dirigées par la blockchain pour l’atténuation et l’adaptation au changement climatique. Ils sont aussi justificatif gouvernements nationaux dans le développement de stratégies de blockchain vers des stratégies climatiques et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Cependant, les entreprises européennes et les gouvernements nationaux restent désireux d’adopter pleinement cette nouvelle technologie. Cette hésitation pourrait s’avérer préjudiciable à l’environnement. Au milieu d’une telle urgence climatique, l’action doit être rapide et unie.

Il est essentiel que les entreprises européennes reconnaissent les mérites de la technologie blockchain dans leur rôle dans la lutte contre le changement climatique. La mise en œuvre de la technologie Blockchain dans le fonctionnement des transactions commerciales européennes est utile pour améliorer l’efficacité des échanges internationaux. échange d’émissions de carbone. La nature décentralisée et numérisée des registres de la blockchain facilite le suivi des crédits carbone comme jetons numériques, qui peuvent être facilement suivis et échangés entre les entreprises du monde entier. Cela conduit à une amélioration flux de financement climatique et l’amélioration des systèmes de transaction des actifs carbone. Cela fournit un processus plus efficace et rationalisé pour les entreprises, garantissant le respect de la législation climatique de manière simple et efficace.

Les entités et organisations nationales européennes devraient également se tourner vers l’exemple de l’UE, car l’utilisation de la technologie blockchain pour élaborer des stratégies efficaces de lutte contre le changement climatique dans le secteur public serait également extrêmement bénéfique pour l’approche européenne de la crise climatique. Si la technologie Blockchain était mise en œuvre par les gouvernements à travers l’Europe et dans le monde, ce serait un outil utile pour surveiller et suivre les engagements de chaque pays à la mise en œuvre des accords internationaux sur le climat tels que le Contributions déterminées au niveau national élément de l’Accord de Paris. Le secrétariat des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) promouvoir l’utilisation de cette technologie, Etat que les pays membres de l’ONU doivent « utiliser toutes les technologies innovantes et de pointe disponibles. La blockchain pourrait contribuer à une plus grande implication, transparence et engagement des parties prenantes et aider à apporter la confiance et d’autres solutions innovantes dans la lutte contre le changement climatique, conduisant à des actions climatiques améliorées.

la la nature du système de technologie ‘bloc’ de la blockchain permet une réflexion plus transparente et fiable des transactions vertes et des données d’émission. Cela permet aux gouvernements de suivre plus efficacement leurs données sur les émissions de manière décentralisée et non modifiable registre. Par extension, cela permet également aux décideurs politiques au sein d’institutions mondiales telles que l’UNCCC d’avoir une interprétation précise de l’engagement de la communauté internationale envers les accords sur le climat, tout en mettant en évidence les zones ou les lieux qui nécessitent davantage de incitation.

La technologie émergente de la blockchain change le visage des stratégies de lutte contre le changement climatique, qui sont mises en œuvre avec un haut niveau de succès dans divers contextes. L’intégration par l’UE de la technologie blockchain dans son approche de l’urgence climatique devrait être un exemple positif que les entreprises et les nations du monde entier devraient suivre. La facilité avec laquelle la blockchain est capable d’améliorer l’efficacité, la transparence et l’accès aux données, transactions et informations sur le carbone n’est pas quelque chose que le monde peut se permettre d’ignorer. La crise climatique s’aggrave à un niveau alarmant, et le monde doit tirer parti des nouvelles technologies qui nous aident à nous doter des moyens de faire face à la crise de la manière la plus productive possible.