La foudre met le feu à un parc pétrolier cubain, des dizaines de blessés

La foudre met le feu à un parc pétrolier cubain, des dizaines de blessés

Commentaire

LA HAVANE – La foudre a frappé un réservoir de stockage de pétrole brut dans la ville de Matanzas, provoquant un incendie qui s’est propagé et a provoqué quatre explosions qui ont blessé près de 80 personnes et laissé 17 pompiers portés disparus, ont annoncé samedi les autorités cubaines.

Les pompiers et d’autres spécialistes tentaient toujours d’éteindre l’incendie à la base de superpétroliers de Matanzas, qui a commencé lors d’un orage vendredi soir, a tweeté le ministère de l’Énergie et des Mines.

L’agence de presse officielle cubaine a déclaré que la foudre avait mis le feu à un char et que l’incendie s’était ensuite propagé à un deuxième char.

La page Facebook du gouvernement provincial de Matanzas a indiqué que le nombre de blessés avait atteint 77, tandis que 17 personnes étaient portées disparues. La présidence de la République a déclaré que les 17 étaient “des pompiers qui se trouvaient dans la zone la plus proche pour essayer d’empêcher la propagation”.

L’accident survient alors que Cuba est aux prises avec des pénuries de carburant. Il n’y avait pas de mot immédiat sur la quantité de pétrole qui avait brûlé ou était en danger au parc de stockage, qui stocke le pétrole utilisé pour alimenter la production d’électricité.

“J’étais au gymnase quand j’ai senti la première explosion. Une colonne de fumée et un terrible incendie se sont élevés dans les cieux », a déclaré Adiel Gonzalez à l’Associated Press par téléphone. “La ville a une forte odeur de soufre.”

Les autorités ont déclaré que le quartier de Dubrocq le plus proche de l’incendie avait été évacué, tandis que Gonzalez a ajouté que certaines personnes avaient décidé de quitter le quartier de Versailles, un peu plus éloigné du parc de stockage.

Il y avait beaucoup d’ambulances, de policiers et de camions de pompiers, a-t-il dit.

Matanzas, qui compte environ 140 000 habitants, est à 100 kilomètres (62 miles) de La Havane, sur la baie de Matanzas.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel s’est rendu tôt samedi dans la zone de l’incendie, ont indiqué des responsables.

Le météorologue local Elier Pila a montré des images satellites de la zone avec un panache dense de fumée noire se déplaçant du point de l’incendie vers l’ouest et atteignant l’est jusqu’à La Havane.

“Ce panache peut mesurer près de 150 kilomètres de long”, a écrit Pila sur son compte Twitter.

Andrea Rodríguez sur Twitter : www.twitter.com/ARodriguezAP

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.