Un centre de recherche espagnol victime d'une cyberattaque liée à la Russie

La police tue 13 personnes dans le centre-nord du Mexique après le meurtre d’un agent

MEXICO — La police d’État du centre-nord du Mexique a tué 13 membres présumés de gangs lors d’une fusillade le jour même où elle a capturé quatre personnes enterrant l’un de ses officiers et un parent, ont annoncé vendredi les autorités.

L’agence de sécurité de l’État de San Luis Potosi a déclaré dans un communiqué que l’affrontement s’était produit jeudi soir dans la communauté Vaqueros de la municipalité de Rayon.

Parmi les victimes figuraient 10 hommes et trois femmes. Les autorités n’ont signalé aucun blessé à la police d’État.

Le bureau du procureur de l’État de San Luis Potosi a déclaré que des armes, du matériel tactique et des véhicules avaient été saisis. L’opération de jeudi était le résultat de renseignements recueillis après que la police a arrêté quatre personnes alors qu’elles enterraient un membre de la police d’État et un parent plus tôt jeudi, a indiqué le bureau.

Dans l’État de Guerrero, dans le sud du pays, les autorités ont annoncé vendredi avoir retrouvé six corps blessés par balle et deux têtes à proximité.

Le bureau du procureur de l’État de Guerrero a déclaré que les restes avaient été retrouvés près d’un véhicule incendié et abattu dans la municipalité de Quechultenango.

Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador continue de faire face à des taux de violence obstinément élevés plus qu’à mi-parcours de son mandat de 6 ans. Le président a mis l’accent sur l’attaque de la violence avec des programmes sociaux plutôt que sur des confrontations frontales avec les puissants cartels de la drogue du pays.

“Je suis absolument convaincu que vous ne pouvez pas affronter la violence par la violence, les mesures coercitives ne suffisent pas, c’est la vision conservatrice et autoritaire”, a déclaré López Obrador le mois dernier.

.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.