Le Liban libère le navire que l’Ukraine dit transporter du grain volé

BEYROUTH — Le procureur général du Liban a décidé qu’un navire syrien qui transporterait des céréales ukrainiennes volées par la Russie pourrait quitter un port du nord du pays, ont annoncé mardi des responsables. Cette décision est intervenue après qu’une enquête a montré que le navire ne transportait pas de biens volés.

Cependant, le Laodicea ne peut pas quitter immédiatement le port de Tripoli car un juge a ordonné lundi qu’il ne puisse pas naviguer pendant 72 heures à la demande des autorités ukrainiennes. Si le juge ne prolonge pas l’ordonnance, le navire pourrait naviguer dans deux jours, une décision susceptible de provoquer la colère de l’Ukraine.

Un port libanais a officiellement confirmé que le navire est toujours à Tripoli et ne naviguera que s’il obtient l’autorisation du juge des affaires urgentes d’ici jeudi.

Les autorités judiciaires ont déclaré que l’enquête sur le navire, qui a accosté jeudi dans le port de Tripoli et a été saisi, a montré qu’il ne transportait pas de biens volés. L’enquête a été menée par les procureurs et la branche des renseignements de la police libanaise, ont-ils déclaré.

Les autorités judiciaires ont déclaré qu’un avocat de l’ambassade d’Ukraine se rendait à Tripoli mardi avec des documents prouvant que le navire transportait du grain volé. Ils n’ont donné aucun autre détail.

Les responsables du port et de la justice ont parlé sous le couvert de l’anonymat car ils n’étaient pas autorisés à parler aux médias.

La controverse entourant le navire a souligné à quel point le petit Liban, qui borde la Syrie, s’est retrouvé pris dans la guerre russe qui dure depuis des mois en Ukraine.

Le Laodicée transporte 5 000 tonnes de farine et 5 000 tonnes d’orge qui, selon l’ambassade d’Ukraine à Beyrouth, ont été prises illégalement par la Russie. Après que l’ambassade a donné l’alerte, les autorités libanaises ont ouvert une enquête.

L’ambassade de Russie a déclaré aux médias libanais que l’affirmation ukrainienne était “sans fondement”.

Le département du Trésor américain avait sanctionné Laodicée en 2015 pour son affiliation au gouvernement syrien du président Bashar Assad, un allié de la Russie.

Selon l’ambassade d’Ukraine, ​​le Laodicea fait partie des dizaines de navires qui, selon Kyiv, ont transporté du grain volé par la Russie.

La guerre de la Russie contre l’Ukraine qui a commencé fin février avait empêché le grain de quitter le « grenier du monde ». Ensemble, la Russie et l’Ukraine exportent près d’un tiers du blé et de l’orge du monde.

Lundi, le premier navire transportant des céréales ukrainiennes est parti du port d’Odessa en direction du Liban dans le cadre d’un accord négocié à l’échelle internationale pour débloquer les exportations agricoles du pays assiégé et atténuer la crise alimentaire mondiale croissante.

.