Le Médiateur azerbaïdjanais lance un appel aux organisations internationales concernant l’acte terroriste commis par l’Arménie (MISE À JOUR)

BAKOU, Azerbaïdjan, 3 août. La médiatrice azerbaïdjanaise Sabina Aliyeva a adressé un appel aux organisations internationales concernant un autre acte terroriste commis par l’Arménie, qui a fait des victimes humaines, selon des rapports de tendance.

“Le 3 août 2022, des membres de groupes armés arméniens illégaux sur le territoire de l’Azerbaïdjan, où le contingent russe de maintien de la paix est temporairement stationné, en violation flagrante des dispositions de la déclaration du 10 novembre 2020, ont commis un sabotage et un acte terroriste contre En conséquence, le militaire azerbaïdjanais Kazimov Anar Rustam oglu est mort des unités de l’armée azerbaïdjanaise.

Dans le même temps, des formations armées arméniennes illégales ont tenté de s’emparer des hauteurs situées sur la chaîne de montagnes couvrant le territoire des districts de Kalbajar et Lachin et d’y créer de nouvelles positions de combat.

Depuis la signature de la déclaration tripartite du 10 novembre 2020 et jusqu’à aujourd’hui, l’Arménie n’a cessé de commettre des provocations terroristes, entraînant la mort d’innocents et l’aggravation du conflit.

Alors que les travaux de reconstruction et de construction se poursuivent dans les territoires libérés de l’Azerbaïdjan afin d’assurer la paix et la sécurité dans la région, nous sommes extrêmement préoccupés par de telles actions de la part de la partie arménienne, qui constituent une menace sérieuse pour le processus de consolidation de la paix », a déclaré dans l’appel .

Il est également noté qu’un autre acte terroriste commis par des groupes armés arméniens illégaux, l’Arménie démontre une fois de plus une violation flagrante des dispositions de la déclaration tripartite, portant atteinte à la paix et à la stabilité dans la région, ainsi que la réticence à normaliser les relations entre les deux États et mépris des normes et principes du droit international.

“En nous adressant aux organisations internationales actives dans le domaine de la protection des droits de l’homme, nous condamnons les provocations terroristes en cours de l’Arménie, qui entraînent la mort d’innocents et constituent une grave menace pour la paix dans la région, et appelons à prendre des mesures juridiques pour mettre fin à de telles actes criminels et remplir les obligations découlant du droit international », a noté dans l’appel du Médiateur.

.