Le recteur de la plus haute université de Moscou assigné à résidence

MOSCOU — Un tribunal russe a décidé mercredi de transférer un recteur d’université de prison en résidence surveillée dans une affaire de détournement de fonds qui a été considérée par certains observateurs comme faisant partie des efforts des autorités pour cibler les membres de l’élite libérale du pays.

Sergei Zuyev, recteur de l’École des sciences sociales et économiques de Moscou, est derrière les barreaux depuis novembre. L’école est l’une des principales universités non étatiques de Russie.

Les avocats de Zuyev avaient longtemps réclamé sa libération, invoquant sa mauvaise santé. Il a d’abord nié les allégations de détournement de fonds.

Un enquêteur a confirmé le passage à l’assignation à résidence, déclarant lors d’une audience mercredi devant le tribunal de district de Tverskoy à Moscou que Zuyev avait coopéré et indemnisé les dommages qu’il était accusé d’avoir causés.

Certains observateurs ont vu le cas de Zuyev dans le cadre de purges visant des membres ciblés de l’élite libérale du pays et muselant les voix indépendantes au milieu de l’action militaire de la Russie en Ukraine.

Un autre universitaire éminent, Vladimir Mau, recteur de l’Académie présidentielle russe d’économie nationale et d’administration publique, a été assigné à résidence en juin pour des accusations de détournement de fonds découlant de l’enquête sur Zuyev.

L’enquête a également impliqué Marina Rakova, une ancienne vice-ministre de l’éducation qui a travaillé aux côtés de Mau. Les enquêteurs ont demandé mercredi au tribunal de Moscou de libérer Mau de l’assignation à résidence sur sa propre reconnaissance.

.