L’Inde annonce une ligne de crédit de 100 millions de dollars aux Maldives

NEW DELHI — L’Inde accordera une ligne de crédit de 100 millions de dollars aux Maldives pour soutenir des projets de développement, a déclaré mardi le Premier ministre Narendra Modi après s’être entretenu avec son homologue, le président Ibrahim Mohamed Solih.

Solih est arrivé lundi en Inde pour une visite de quatre jours. Les deux pays ont signé six accords pour renforcer la coopération dans plusieurs domaines, notamment la gestion des catastrophes, la cybersécurité et le logement abordable.

Les deux dirigeants ont également marqué le début de la construction du projet Greater Male Connectivity, un pont et une chaussée de 6,74 kilomètres (4,2 miles) de long financés par l’Inde qui relieront la capitale nationale, Malé, à trois autres îles.

Tous deux ont souligné l’importance de liens étroits entre leurs deux pays, vitaux pour la paix et la stabilité dans la région.

“Il y a eu un regain de vigueur dans les liens amicaux entre l’Inde et les Maldives. Notre proximité s’est accrue », a déclaré Modi, ajoutant que malgré les défis suscités par la pandémie de Covid-19, la coopération entre les deux pays s’est renforcée.

Solih a déclaré que les deux dirigeants avaient discuté du terrorisme et de la nécessité de “renforcer la sûreté et la sécurité maritimes dans la région de l’océan Indien”. Aucun des deux n’a mentionné la Chine, mais l’élection de Solih en 2018 a marqué un changement par rapport à son prédécesseur, Abdulla Yameen Abdul Gayoom, qui a développé des liens étroits avec Pékin dans une région que l’Inde considère comme son arrière-cour.

L’Inde s’est inquiétée du penchant de Yameen pour la Chine, qui a cherché à gagner plus d’influence dans l’océan Indien. L’ancien président s’était engagé à soutenir l’initiative chinoise Belt and Road, le pays investissant dans de nombreux projets d’infrastructure aux Maldives.

“Les Maldives resteront toujours un véritable ami de l’Inde”, a déclaré Solih mardi, ajoutant que la relation entre les deux sera “de la plus haute priorité”.

Sa visite fait suite à l’annonce de sa réélection en 2023. Depuis son arrivée au pouvoir, le président maldivien a vanté la “politique de l’Inde d’abord” de son gouvernement et s’est engagé à soutenir pleinement l’approfondissement des liens avec New Delhi.

.