L’Iran et l’UE envoient des émissaires à Vienne pour relancer les pourparlers sur le nucléaire

Téhéran, Iran– L’Iran et l’Union européenne ont annoncé mercredi qu’ils enverraient des représentants à Vienne dans le cadre de ce qui semble être un ultime effort pour relancer les pourparlers sur l’accord nucléaire en lambeaux de 2015 entre Téhéran et les puissances mondiales.

Il n’était pas immédiatement clair si d’autres parties à l’accord historique assisteraient au sommet surprise, ni s’il y avait eu des progrès après une impasse de plusieurs mois et une série de pourparlers indirects infructueux entre l’Iran et les États-Unis à Doha.

Le responsable de l’Union européenne qui préside les pourparlers, Enrique Mora, a écrit sur Twitter que les négociations se concentreraient sur le dernier projet de rétablissement de l’accord, tandis que Téhéran a déclaré qu’il envoyait le négociateur nucléaire Ali Bagheri Kani dans la capitale autrichienne.

Les perspectives de rétablissement de l’accord se sont assombries au cours des derniers mois, d’importants points d’achoppement restant, notamment l’exigence de Téhéran que Washington fournisse des garanties qu’il ne quittera plus le pacte et qu’il lève les sanctions terroristes contre les Gardiens de la révolution paramilitaires iraniens.

La réunion brusquement convoquée à Vienne intervient après que le chef des affaires étrangères de l’UE, Josep Borrell, a poussé à plusieurs reprises à sortir de l’impasse et à sauver l’accord au cours des dernières semaines. Il a récemment écrit dans le Financial Times que “l’espace pour des compromis significatifs supplémentaires a été épuisé”.

.