Mort de Zawahiri : des montagnes de l’Hindū Kush à un quartier chic…



La lecture des articles est réservée aux abonnés es. Se connecter

Le quartier de Sherpur est une enclave résidentielle huppée et moderne proche du centre de Kaboul, où sont établis nombre de représentations diplomatiques, dont l’ambassade de France, et où l’argent de la drogue a fait pousser les “poppy palaces”, ces villas monstrueuses tarabiscotées imitant tous les styles les plus kitsch.

C’est aussi dans ce quartier que vivent plusieurs hauts responsables talibans depuis la prise de Kaboul, le 15 août 2021, ou ils ont pris la place des membres du gouvernement dechu. Et c’est là encore que demeurait Ayman al-Zawahiri, le numéro un d’Al-Qaïda depuis la mort d’Oussama Ben Laden, lorsqu’il a été tué dimanche matin par un drone américain.

Le quartier de Sherpur ou Habitait Ayman al-Zawahiri, 2 août 2022. © Photo Wakil Kohsar/AFP

L’arrestation en mars 2003, dans un quartier populaire de Rawalpindi, à Khaled Cheikh Mohammed, la “cérémonie” au Pakistan de l’assassinat du 11 septembre, l’Assassin, en mai 2011, à Ben Laden, survenu dans la ville garnison pakistanaise d ‘Abottabad, et celui, en août 2020, de l’Égyptien Abou Mohammed al-Masri, le numéro 2 d’Al-Qaïda, dans les rues de Téhéran par des agents israéliens à moto lors d’une mission secrète commandée, selon le New York Times, par Washington, témoigne que les chefs d’Al-Qaïda ont déserté de longue date les montagnes de l’Hindū Kush.