Sénégal : un groupe d’opposition dénonce une fraude aux élections législatives

Publié le:

Une coalition d’opposition sénégalaise, Yewwi Askane Wi (YAW), a déclaré mercredi qu’elle n’accepterait pas les résultats des élections législatives, alléguant une fraude.

Les résultats officiels du vote de dimanche sont attendus jeudi, mais le parti au pouvoir du président Macky Sall, Benno Bokk Yakaar (BBY), et l’opposition ont revendiqué la victoire, citant des résultats partiels.

“En termes absolus, nous devançons BBY et nous avons placé BBY dans l’opposition parlementaire”, a déclaré Dethie Fall, représentante de YAW, lors d’une conférence de presse.

Néanmoins, Fall a déclaré que YAW n’accepterait pas les résultats de jeudi, alléguant que des irrégularités de vote avaient eu lieu dans de nombreux bureaux de vote des régions du nord.

Il a déclaré que YAW demanderait jeudi à la cour d’appel d’ouvrir les urnes, afin que YAW puisse montrer des preuves pour étayer ses allégations.

Lundi, une autre coalition d’opposition connue sous le nom de Wallu Sénégal a déclaré qu’elle et son allié YAW avaient vaincu le parti au pouvoir dans la plupart des départements, tandis que la coalition au pouvoir a déclaré avoir remporté 30 des 46 départements administratifs du Sénégal.

Le contexte politique dans le pays de 17,5 millions d’habitants, considéré comme l’une des démocraties les plus stables d’Afrique de l’Ouest, est devenu de plus en plus acrimonieux, alimenté en partie par le refus de Sall d’exclure le non-respect des limites de mandats en se présentant pour un troisième mandat.

(Reuters)

.