Société Générale accuse une perte après son départ de la Russie – Expat Guide to France

Le géant bancaire français Société Générale a annoncé mercredi une perte au deuxième trimestre suite à sa sortie de Russie à la suite de l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

Société Générale a cédé en mai sa filiale russe Rosbank à une société d’investissement fondée par Vladimir Potanin, un oligarque proche du président russe Vladimir Poutine.

La banque a enregistré une perte nette de près de 1,5 milliard d’euros (1,5 milliard de dollars) sur la période d’avril à juin, selon un état des résultats.

Son produit net bancaire – l’équivalent du chiffre d’affaires – a augmenté de près de 13% à sept milliards d’euros, contribuant à amortir le choc.

La banque s’attendait à un coup de 3,2 milliards d’euros de sa vente de Rosbank.

Le deuxième trimestre “a conclu deux années d’exécution intense et disciplinée de nos différents projets stratégiques”, a déclaré le directeur général Frederic Oudea dans un communiqué.

« Nous avons pu gérer notre sortie des activités russes sans impact capitalistique significatif et sans handicaper les développements stratégiques du Groupe », a déclaré Oudéa.

bp/mla/eb/lth/jm