Aktau devient le premier port du Kazakhstan à recevoir la certification verte de l’OSCE

Le port maritime commercial d’Aktau est devenu le premier port du Kazakhstan à recevoir la certification du système d’évaluation environnementale des ports (SEEP) et le statut d’EcoPort de l’Organisation européenne des ports maritimes (EMPO), président du conseil d’administration du port d’Aktau Abai Turikpenbaev a déclaré lors de son discours au forum “Coopération en matière de transit et de transport entre le Kazakhstan et l’Union européenne : perspectives de développement de la route de transport internationale transcaspienne”, a déclaré le ministère des Affaires étrangères du Kazakhstan dans un communiqué de presse.

La certification a été réalisée dans le cadre du projet EcoPorts, une norme mondialement reconnue pour la gestion environnementale dans les ports et terminaux portuaires.

Le projet EcoPorts de l’OSCE lancé en 2019 vise à développer l’infrastructure du transport de fret maritime et transcontinental, à simplifier les procédures douanières grâce à l’introduction de la numérisation, et à former et éduquer des spécialistes nationaux. Le certificat offre la possibilité d’élargir les relations avec les ports européens afin de réduire l’impact négatif des ports sur l’environnement, ainsi que d’améliorer la situation environnementale dans la région caspienne. Des travaux correspondants sur l’obtention de la certification verte sont également menés par le port de Kuryk.

Compte tenu de l’adaptation des routes commerciales et des chaînes d’approvisionnement à la situation politique et économique internationale, la demande de services des ports kazakhs a fortement augmenté cette année.

Le transbordement total de marchandises en seulement cinq mois de 2022 dans le port d’Aktau s’est déjà élevé à 97% du total pour l’intégralité de l’année précédente (2021) – 1 534 000 tonnes en 5 mois de 2022 contre 1 594 000 tonnes sur l’ensemble de 2021- et le transbordement de conteneurs a augmenté de 115 % (16 267 EVP) par rapport à la même période en 2021.

Dans le port de Kuryk, depuis le début de 2022, le volume de transbordement s’est élevé à plus de 70% du même indicateur pour l’ensemble de 2021 – plus de 700 mille tonnes au cours des cinq premiers mois de 2022 contre 1 million de tonnes pour toute l’année 2021.

Compte tenu de la demande croissante de services de terminaux, le port d’Aktau est en train de créer un hub de conteneurs conçu pour transformer les flux de trafic dans la région d’Asie centrale. D’ici la fin de 2022, il est prévu d’attirer deux porte-conteneurs spécialisés supplémentaires sur les 5 navires de ravitaillement actuels dans le sens Aktau-Bakou-Aktau.

La veille de la conférence, le port d’Anvers a accueilli une visite technique d’une délégation des dirigeants de TITR (Trans-Caspian International Transport Route), TRACECA (Transport Corridor Europe-Caucasus-Asia) et de plusieurs ports kazakhs. Le port d’Anvers est le principal port à conteneurs de Belgique et surnommé « la porte d’entrée de l’Europe » ; dans l’UE, il n’est deuxième qu’après le port voisin de Rotterdam aux Pays-Bas. Suite à cette visite, lors de la conférence, des discussions ont eu lieu sur la possibilité pour les employés portuaires kazakhs de participer à des formations sur les infrastructures et la gestion portuaires à Anvers.