Un Néerlandais accusé dans une affaire de harcèlement en ligne reconnu coupable

NEW WESTMINSTER, Colombie-Britannique– Un jury canadien a reconnu samedi un Néerlandais coupable d’extorsion, de harcèlement et d’autres chefs d’accusation liés à l’affaire d’une adolescente canadienne victime de chantage pour s’exposer devant une webcam. La jeune fille de 15 ans s’est ensuite suicidée après avoir détaillé son harcèlement sur une vidéo YouTube visionnée par des millions de personnes dans le monde.

Le jury du procès d’Aydin Coban devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique l’a déclaré coupable de toutes les accusations portées contre lui, y compris la communication avec un jeune en vue de commettre une infraction sexuelle et la possession et la distribution de pornographie juvénile en rapport avec Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, Ado Amanda Todd.

Elle avait 15 ans lorsqu’elle s’est suicidée en 2012 après avoir publié une vidéo décrivant avoir été tourmentée par un harceleur en ligne.

Le verdict unanime du jury intervient un jour après le début des délibérations.

Coban a été extradé des Pays-Bas vers le Canada en 2020 après avoir été reconnu coupable à Amsterdam d’accusations similaires impliquant des dizaines de jeunes filles et d’homosexuels.

Amanda Todd a porté le problème de la cyberintimidation à l’attention du grand public au Canada après avoir publié la vidéo sur YouTube dans laquelle elle a raconté son histoire avec des signes manuscrits, décrivant comment elle a été attirée par un étranger pour exposer ses seins sur une webcam.

La photo s’est retrouvée sur une page Facebook créée par l’inconnue, à laquelle ses amis ont été ajoutés.

Elle a été victime d’intimidation à plusieurs reprises, malgré le changement d’école, avant de finalement se suicider des semaines après avoir publié la vidéo.

.