La Somalie nomme le co-fondateur d’al Shabaab au poste de ministre du culte

Publié le:

Le Premier ministre somalien a nommé l’ancien co-fondateur et porte-parole du groupe Al Shabaab, Mukhtar Robow, au poste de ministre dans le nouveau cabinet du pays, une décision qui pourrait soit contribuer à renforcer la lutte contre l’insurrection, soit provoquer des affrontements claniques.

Le Premier ministre Hamza Abdi Barre a déclaré dans des remarques télévisées que Robow, qui avait autrefois reçu une prime de 5 millions de dollars américains sur sa tête avant de se séparer d’Al Shabaab en 2013, serait le ministre en charge de la religion.

Le gouvernement précédent l’a arrêté en décembre 2018 dans la région du sud-ouest de la Somalie alors qu’il faisait campagne pour la présidence régionale. Les manifestations qui ont suivi ont été réprimées avec une force meurtrière, les forces de sécurité tirant sur au moins 11 personnes.

“Après de longues délibérations avec le président et le public, j’ai nommé des ministres qui ont une formation et une expérience et ils rempliront leurs fonctions. Je demande au parlement d’approuver le cabinet”, a déclaré Barre avant d’annoncer les nominations du cabinet.

Certains analystes ont émis l’hypothèse que Robow, qui a par la suite dénoncé Al Shabaab, pourrait aider à renforcer les forces gouvernementales dans sa région natale de Bakool, où l’insurrection détient des quantités substantielles de territoire.

Le nouveau président Hassan Sheikh Mohamud, élu par les législateurs en mai, a promis de mener la lutte contre l’insurrection après trois ans au cours desquels son prédécesseur, consumé par des luttes intestines politiques, a pris peu de mesures contre al Shabaab.

Cela a permis à l’insurrection de constituer d’importantes réserves de liquidités et de mener des attaques sur une large partie du pays.

(Reuters)

.