Le but de la gouvernance devrait être de responsabiliser les gens, d’aller vers un gouvernement minimum : VP Naidu

Le vice-président M Venkaiah Naidu a déclaré jeudi que le but ultime de la gouvernance devrait être de responsabiliser le peuple et d’évoluer vers un gouvernement minimum, rapporte Trend citant ThePrint.

Il a dit que cela ne se produira que lorsque le dernier kilomètre aura été parcouru et que les personnes au bas de la pyramide auront été atteintes.

Le vice-président a ajouté que le succès de la bonne gouvernance réside dans l’inclusion et la transformation des masses laborieuses en parties prenantes égales du processus de développement.

S’adressant aux participants du 48e programme professionnel avancé en administration publique (APPPA) organisé par l’Institut indien d’administration publique à New Delhi aujourd’hui, le vice-président a déclaré que la clé de la bonne gouvernance réside dans l’inclusivité, l’utilisation de la technologie et le maintien de normes morales élevées. .

“La technologie favorise la transparence et donc la responsabilité, qui est la caractéristique fondamentale de la bonne gouvernance, tandis que les normes morales confèrent une légitimité”, a-t-il déclaré.

Il espère que ces deux ensemble inaugureront une nouvelle culture politique préparant le terrain pour introduire des réformes transformationnelles.

Soulignant que la participation du peuple est très importante pour une gouvernance inclusive et réactive, Shri Naidu a déclaré que les réformes ne sont initiées que par le gouvernement mais ne portent réellement leurs fruits que lorsque les gens travaillent de manière proactive pour l’avenir de leur pays.

Se référant aux célébrations en cours d’Azadi ka Amrit Mahotsav, le vice-président a exhorté chaque Indien à travailler dans le but de construire une nation heureuse, saine, prospère et développée lorsque nous entrons dans la 100e année de notre indépendance.

Observant que l’attention se déplace aujourd’hui du gouvernement vers la gouvernance, le vice-président a déclaré que l’Inde est en mouvement, se débarrassant des bagages de son passé et se lançant dans un voyage vers l’espoir et l’accomplissement de son destin ultime qui est de diriger le monde.

A cette occasion, Naidu a également souligné la nécessité de sortir de la mentalité coloniale et a demandé aux administrateurs d’utiliser la langue du peuple dans l’exercice de leurs fonctions officielles.

“Vous devriez interagir avec les gens dans leur propre langue”, leur a-t-il dit.

Se référant à l’adage « le service à l’homme est un service à Dieu », le vice-président a souhaité que tous les responsables fassent du « service au peuple » leur principale devise.

Saluant la contribution de l’IIPA au développement national, Naidu s’est dit heureux de voir que l’IIPA s’adapte aujourd’hui aux besoins d’une ère dynamique et en évolution rapide, et au milieu socio-économique en évolution rapide.

Appelant à arrêter la tendance à la baisse des normes dans la vie publique, il voulait que les administrateurs et les dirigeants donnent l’exemple en matière d’intégrité et d’éthique.

Se référant au concept de Ram-Rajya, si souvent adopté par le Mahatma Gandhi, il a déclaré que dans la tradition indienne, c’est une métaphore pour définir à quoi devrait ressembler un État-providence bien gouverné et a exhorté les administrateurs à suivre ces nobles idéaux pour construire une société exempte de pauvreté, de discrimination et d’inégalité.

IV Subbarao, secrétaire du vice-président, Shri Surendra Nath Tripathi, directeur général, IIPA, Dr VN Alok, directeur du programme (APPPA), Amitabh Ranjan, registraire, membres du corps professoral, participants aux cours et autres dignitaires ont assisté à l’événement.

.